Workshop “Georges Canguilhem’s concept of scientific ideology”

Workshop doctoral
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
le Jeudi 12 novembre, 18h00 à la Sorbonne

“Georges Canguilhem’s concept of scientific ideology”

Cristina Chimisso, Open University, UK

Cristina Chimisso est l’auteure de Writing the History of the Mind: Philosophy and Science in France 1900-1960s (Ashgate 2008),  et de Gaston Bachelard: Critic of Science and the Imagination (Routledge 2001).

Participation ouverte sur inscription à epistemologiehistorique@gmail.com, dans la limite des places disponibles.

 

Journée d’étude: Georges Canguilhem (1904-1995) : les traces du métier

Vendredi 13 Novembre 2015, Paris

Journée d’étude organisée par Giuseppe Bianco (Cirhus / Remarque institute, NYU), ancien résident de l’IEA de Paris

 À l’occasion des vingt ans depuis sa mort et de la récente parution du tome IV de ses Œuvres complètes. Résistance, philosophie biologique et histoire des sciences 1940-1965 (deuxième volume publié, après le tome I, Écrits philosophiques et politiques, paru en 2011), cette journée d’étude se propose de revenir sur la complexité de la trajectoire de Georges Canguilhem. Principalement connu en tant qu’épistémologue de la médicine et des sciences de la vie et successeur de Gaston Bachelard à la Sorbonne et à l’Institut d’Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques, Canguilhem a eu, pour ainsi dire, « plusieurs vies ». Initialement pacifiste intégral et élève d’Alain, il a été professeur de lycée exigeant, étudiant et docteur en médecine, résistant, professeur de philosophie à l’Université de Strasbourg, lecteur d’ouvrages de biologie et de médecine autant que de sociologie, anthropologie et psychologie, inspecteur général de l’instruction publique, président du jury de l’agrégation, directeur d’innombrables thèses et travaux universitaires…

Vers la fin de sa vie Canguilhem disait refuser de considérer son œuvre autrement que comme une « trace de [s]on métier ». Cette journée, qui convoque des philosophes autant que des historiens, épistémologues et sociologues, se propose de revenir sur la pluralité de ces traces. On partira notamment de l’idée que l’entreprise philosophique d’articulation critique des savoirs sur l’Homme – qu’ils soient biologiques, psychologiques ou sociaux – est partie intégrante d’un métier s’exerçant dans des espaces institutionnels précisément situés dans le monde social, ainsi que dans une histoire. On s’appuiera notamment, mais pas uniquement, sur de nouveaux documents récemment republiés, ainsi que sur les pièces d’archives déposées dans le Fonds Canguilhem du CAPHES (UMS 3610), en tentant une approche à la fois conceptuelle et historique.

Programme

9h00  Accueil
9h15 – 9h30  Ouverture : Giuseppe Bianco

9h30 – 11h Histoire des sciences et épistémologie
Jean-François Braunstein, Paris I
Pierre-Olivier Méthot, Université Laval
Cristina Chimisso, The Open University
Modération : Luca Paltrinieri, Paris VIII

11h30 – 13h Philosophie des normes et bio-philosophie
Charles T. Wolfe, Université de Gand
Thomas Ebke, Université de Postdam
Guillaume Le Blanc, Université de Paris 12
Modération : Ivan Moya Diez, Paris I

14h – 16h Entre médecine et philosophie
Claude Debru, Ecole normale supérieure
Céline Lefève, Paris 7
Stefanos Geroulanos, NYU
Frédéric Worms, Ecole normale supérieure
Modération : Fehrat Taylan, Ciph

16h30 – 18h Pédagogie, engagement, politique
Gisèle Sapiro, EHESS
Jean-Louis Fabiani, EHESS, CEU
Yves Schwartz, Aix-Marseille (à confirmer)
Xavier Roth, Grenoble 2
Modération : Giuseppe Bianco, Lyon 3 / NYU

 Lieu: 

IEA de Paris, Hôtel de Lauzun, 17 quai d’Anjou, 75004 Paris

Inscriptions sur: http://paris-iea.fr/evenement/georges-canguilhem-1904-1995-les-traces-du-metier

Séminaire Foucault à Caen

Deuxième séance du séminaire Foucault  2015-16 à l’Université de Caen
Mercredi 14 octobre 2015, 14H00

Michel Foucault:  Une archéologie de la philosophie foucaldienne ?

Séminaire de recherche Master option « philosophie » 2015-2016
responsable G. Olivo
Salle du Conseil du bâtiment B (ex-Lettres) LE 161

Matteo VAGELLI (Université de Paris I – Panthéon-Sorbonne) :
« « La transformation Foucault » dans l’épistémologie française :
comment est-elle devenue possible ? »

Gildas SALMON (CNRS – Paris) :
« Foucault et la modernité : de l’archéologie des sciences humaines à
la généalogie des sciences sociales »

Affiche: http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/sites/default/files/public/identite-subjectivite/manifestations/S%C3%A9minaire%20du%2014%20octobre%202014.pdf

Pathologizing Body and Mind

Leuven Philosophy of Medicine Conference 2015
KU Leuven, 15-16 October 2015

The Centre for Analytic Philosophy will be organizing a conference on the philosophy of medicine that will take place on 15-16 October 2015.
Hieronymus Bosch
This conference will focus on the rather controversial relation between mental and physical disease. While some describe (and decry) mental illness as a social construction, other recent theories try to establish what is unique about psychopathology. Should there be two separate disease concepts, one dedicated to the mental and the other to the physical realm? Or does such a dualistic approach problematically divide up biological reality? There are also many attempts to describe disease in more general terms, regardless of where it is located in the body. Can such attempts, ranging from networks and systems theories to claims that disease is a bio-social phenomenon, provide a way to capture the similarities and distinctions between mental and physical diseases?Conference website: http://hiw.kuleuven.be/eng/events/philmedconference

Ecole doctorale Foucault à l’IMEC – Caen

14, 15 et 16 octobre 2015
École Doctorale de l’Association pour le Centre Michel Foucault
à l’IMEC (www.imec-archives.com/)

Rencontre organisée par Arianna Sforzini et Judith Revel.

Programme: 

Mercredi 14 octobre :

Après-midi:
Clara Zgola : « Les formes de vie ‟autres” et la question urbaine » (CRAL/Pologne)
Valentina Moro : « Parrêsia et lamentation : analyser la tragédie grecque avec Michel
Foucault » (Université de Padoue, Italie)
Guilel Treiber : « Des contre-conduites à la résistance collective » (Université
catholique de Louvain, Belgique)

Jeudi 15 octobre
Matin:
Frédéric Porcher : « Foucault et le renouveau de la théorie critique » (Université de
Strasbourg, France)
Ivan Ponton : « Autour de Théories et institutions pénales : Foucault et le marxisme »
(Université Lille 3, France)

Alex Feldman : « La seconde évaluation foucaldienne de Canguilhem : historicisation
et matière étrangère » (Penn State University, USA)
Ivan Moya Diez : « La valeur de la vérité, la plus récente erreur de la vie. De Foucault
à Canguilhem » (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France)
Déjeuner

Après-midi :
Ismahène Chamki : « Les normes de l’intelligence, instrument du pouvoir
disciplinaire en milieu scolaire » (Université de Nantes, France)
Alice Ancelle : « Modèle critique de relations de soins en EPHAD » (Université Lille
3, France)

Anderson Lima da Silva : « Michel Foucault, la philosophie, l’histoire » (Université
de Sao Paulo, Brésil)
Daphné Le Roux : « Pratiques et subjectivation chez Michel Foucault : une réflexion
critique » (Université Paris Ouest Nanterre La Défense, France)

Vendredi 16 octobre

Matin, quatrième séance :
Ilaria Fornacciari : « Entre archive et critique: Foucault autour de Manet » (Université
de Bâle/Université Paris 8)
Clara Mogno : « Foucault et l’image» (Université de Padoue, Italie/Université Paris
Ouest Nanterre La Défense, France)
Ester Jordana Lluch : « La question de la transformation chez Michel Foucault »
(Université de Barcelone, Espagne)

En présence de (selon les sessions) : Frédéric Gros, Orazio Irrera, Judith Revel,
Philippe Sabot, Arianna Sforzini