À propos

Ce carnet vise à constituer un espace de réflexion et de diffusion des travaux et des activités des doctorant(e)s et des jeunes chercheur(e)s intéressé(e)s à l’épistémologie historique. Son objet porte à la fois sur la tradition de l’épistémologie historique en France et à l’étranger et sur les travaux en histoire et en philosophie des sciences inspirés de l’épistémologie historique en tant qu’approche méthodologique.

L’épistémologie historique (EH) représente une approche méthodologique de l’histoire des sciences, au croisement de l’analyse conceptuelle et de l’histoire des pratiques. En France, ses commencements sont identifiables déjà dans la philosophie d’Auguste Comte. On peut suivre ensuite son développement dans un « style français en épistémologie » dont les principaux représentants sont G. Bachelard, G. Canguilhem et M. Foucault.

Depuis les années 1990 on peut parler d’une renaissance de l’EH dans des domaines anglo-saxons, grâce aux travaux de I. Hacking, A. I. Davidson et L. Daston, entre autres. Paradoxalement, le développement que l’EH connaît à l’étranger dans sa phase contemporaine est contrebalancé d’une sorte de vide dans son lieu de naissance. La reconnexion de ce type d’épistémologie au cadre philosophique originel de son émergence représente l’occasion de relancer le débat en France.


This website is dedicated to historical epistemology (HEP). HEP is a methodological approach to the history of science, at the crossroad of conceptual analysis and the history of practices. HEP can be placed within the renewed debate about the “marriage between the philosophy and the history of science” (HPS).

HEP finds its roots in France with the positive philosophy of Auguste Comte and represents the deployment of the complex path of the so-called “French style in epistemology”, whose principal representatives are G. Bachelard, G. Canguilhem and M. Foucault.

Since the 90s, it is possible to talk of a renaissance of HEP within Anglo-American domains, thanks to the works of I. Hacking, A. I. Davidson and L. Daston, among others. The international development of HEP in its contemporary phase is paralleled by a sort of paradoxical void in its birth place. The reconnection of this kind of epistemology to the original philosophical framework from which it emerged represents the occasion to reopen the debate in France.


 Rédacteurs en chef:

Ivan MOYA DIEZ, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Matteo VAGELLI, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

epistemologiehistorique@gmail.com