Bachelard Today – Bachelard Aujourd’hui

CfP: Bachelard Today/Bachelard Aujourd’hui

Gaston Bachelard and Contemporary Philosophy

24 & 25 avril 2017 – KU Leuven (BE) 

VERSION FRANÇAISE (version anglaise ci-dessous)

Conférenciers principaux

Cristina Chimisso (The Open University)

Dominique Lecourt (Universté Paris Diderot-Paris 7)

Hans-Jörg Rheinberger (Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte)

Portée et objectifs de la conférence

On peut dire de Gaston Bachelard (1884-1962) qu’il est l’un des philosophes français les plus marquants de la première moitié du 20ème siècle. Au cours de cette période, et jusque dans les années 1960 et 1970, son œuvre est beaucoup lue, et on retrouve l’influence de sa pensée dans les travaux de nombreux auteurs, de Canguilhem, Simondon, Barthes et Foucault à Althusser et Bourdieu. Cependant, son œuvre théorique semble être à présent tombée dans l’oubli. En dépit de l’influence considérable qu’elle a pu exercer, elle est à présent rarement étudiée en dehors de cercles restreints de spécialistes de l’épistémologie historique française. Cette conférence se donne pour objectif d’analyser les raisons de ce désintérêt et de voir si – et comment- les travaux de Bachelard sont encore d’actualité. Nous proposons pour ce faire deux pistes de réflexion.

La première se place sur le terrain de la philosophie française contemporaine, au sein de laquelle les travaux de Bachelard ont fait l’objet de rudes critiques. Bien que des auteurs tels que Serres, Dagognet, Latour ou Stengers l’étudient encore et fassent même appel à certains de ses concepts, ils n’en jettent pas moins un regard critique sur son œuvre. Ce sont en particulier son rationalisme, parfois très prononcé, et la distinction essentialiste qu’il établit entre connaissance et imagination – entre science et poésie- qui lui valent des attaques violentes.

Un second aspect, celui de la réception de la pensée de Bachelard à l’international, sera développé au cours de la conférence. En effet, son œuvre est encore plus délaissée par les philosophes contemporains de langue anglaise que par ceux de langue française. La plupart des œuvres de Bachelard n’ont pas été traduites, celles qui l’ont été ne font pas l’objet d’un véritable intérêt, et la pensée de Bachelard se trouve bien souvent réduite à un seul ouvrage, sa Poétique de l’espace.

Cette conférence se propose de réexaminer l’héritage théorique de Bachelard. Sans contester la légitimité des critiques émises à son encontre par les philosophes français contemporains, nous souhaitons revenir sur son œuvre théorique, dans toute sa diversité et sous toutes ses facettes, afin de voir (1) quels éléments de cet héritage théorique résistent aux critiques contemporaines et (2) dans quelle mesure la lecture de l’œuvre de Bachelard est nécessaire pour saisir les questions soulevées par les philosophes français aujourd’hui. Nous espérons ainsi montrer en quels termes la pensée de Bachelard reste pertinente et en quoi elle est incontournable si l’on veut comprendre la philosophie française contemporaine.

Les sujets d’intérêt incluent, mais ne sont pas limités à:

  • L’idée d’un rationalisme ouvert, ou ‘surrationalisme’, dans l’œuvre de Bachelard, son rôle dans la philosophie française, et son potentiel dans le vieux débat autour de l’importance du rationalisme.
  • La description que fait Bachelard de la fonction de l’imagination en science et en littérature, et son possible lien avec le récent “tournant spéculatif” en philosophie.
  • La conceptualisation de la matière par Bachelard, et son potentiel par rapport au concept de nouveau matérialisme.
  • La postérité de la notion de phénoménotechnique, qui conceptualise le rôle des instruments et de la construction dans la formation du savoir, et la place qu’occupe cette notion au sein des discussions contemporaines dans les science studieset la technoscience.
  • La pensée politique, éthique et pédagogique de Bachelard, et sa pertinence actuelle dans la philosophie politique ou l’éthique.
  • Les relations entre Bachelard et ses contemporains (Bergson, Canguilhem,…), et comment ses relations permettent de repenser leurs œuvres respectives.
  • La conceptualisation de la ‘rythmanalyse’par Bachelard, et la possibilité de voir renaître ce type d’analyse.

La conférence accepte des propositions pour les présentations en anglais et en français. Nous invitons les contributions sous les formes suivantes:
• Les contributions individuelles (30 minutes)
• Panneaux (90 minutes)
Les résumés de 250 mots pour des présentations individuelles et 1.000 mots pour les panneaux, devraient être soumis à Bachelard@kuleuven.be par 31 janvier 2017. Les décisions d’acceptation seront communiqués le 15 Février 2017. Veuillez s’il vous plaît adresser vos questions concernant cette conférence à cette adresse courriel.

Pour plus d’informations s’il vous plaît visitez notre website

ENGLISH VERSION:

Confirmed Keynote speakers

Cristina Chimisso (The open university)

Dominique Lecourt (Universté Paris Diderot-Paris 7)

Hans-Jörg Rheinberger (Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte)

Aims and scope of the conference:

Gaston Bachelard (1884-1962) must be considered as one of the most prominent philosophers of French philosophy of the first half of the 20th century. Especially during the 1960s and 70s, Bachelard’s work was widely read and his ideas influenced a wide array of authors including Canguilhem, Simondon, Barthes, Foucault and Bourdieu. Moreover, his quarrels with Bergson and phenomenology have outlined the stakes of a philosophical discussion that continues today. More recently, however, Bachelard’s theoretical oeuvre seems to have left the philosophical agora. Today, his work is rarely discussed outside the specialist circles of French historical epistemology. This conference aims to critically examine this neglect of Bachelard’s work and explore in what way it can still be relevant today.

The first angle emphasizes contemporary French-speaking philosophy, where Bachelard’s work is confronted with severe criticisms. Although authors like Serres, Latour or Stengers, borrow and discuss Bachelardian concepts like ‘the new scientific spirit’ and ‘phenomenotechnics’, this interest in Bachelard is combined with a strong criticism of his work. Especially his – at times blatant – rationalism and his seemingly essentialist division between knowledge and imagination – or science and poetics – are met with strong criticism.

Secondly, and in addition to the French debates, the conference is concerned with the international reception of Bachelard. In the contemporary English-speaking field of philosophy the situation is perhaps even more forlorn than in France. Most of Bachelard’s texts are either not translated at all or remain underappreciated. As a consequence of this, Bachelard’s relevance is almost always reduced to one book, The poetics of space (1958). Against this backdrop, it is becoming increasingly clear that a more sophisticated discussion and debate of Bachelard’s multifaceted oeuvre is necessary.

This conference sets out to revisit the theoretical legacy of Bachelard. Without denying the critique of contemporary French philosophers our aim is to reconsider his multifaceted and versatile theoretical oeuvre to see (1) which elements of his theoretical legacy can withstand the current criticism and (2) to what extent it is necessary to read Bachelard in order to understand contemporary issues in French philosophy. In doing so we aim to show in what way Bachelard’s thought can still be relevant today and must be taken into account if one wants to understand what is at stake contemporary French philosophy.

Areas of interest include, but are not limited to the following themes:

  • The idea of an open rationalism or ‘surrationalisme’in Bachelard’s workits function in French philosophy and it potential with regards to the age-old discussions about the importance of rationalism.
  • Bachelard’s description of the role of imagination within science and literature and its possible relation to the recent ‘speculative turn’ in philosophy.
  • Bachelard’s conceptualization of matter and its potential in relation to the concept of new materialism.
  • The legacy of the notion of ‘phénomenotechnique’, aimed to conceptualize the role of instruments and construction within the formation of knowledge and its role within contemporary discussions within science studies and technoscience.
  • Bachelard’s political, ethical and pedagogical thought and its relevance for contemporary political philosophy or ethics.
  • The relations between Bachelard and his contemporaries (Bergson, Canguilhem…) and the importance of these relations in the rearticulating of both Bachelard and is contemporaries.
  • Bachelard’s conceptualization of ‘rythmanalyse’and the possibility for a revival of this type of analysis.

The conference accepts proposals for presentations in both English and French. We invite contributions in the following forms:

  • Individual contributions (30 minutes)
  • Panels (90 minutes)

Abstracts of 250 words for individual presentations and 1.000 words for panels, should be submitted toBachelard@kuleuven.be by 31 January 2017. Decisions of acceptance will be communicated on 15th February 2017. Please direct any questions regarding this conference to this email address.

For more information please visit our website

Kind regards,

Massimiliano Simons


Vous aimerez aussi...