François Dagognet. Philosophe, épistémologue

François Dagognet (1924-2015) nous a laissé une œuvre immense et foisonnante : près de soixante-dix ouvrages, sur les thèmes les plus divers, de l’épistémologie à l’art contemporain, de la politique au droit, de l’argent à la morale, de la peau au trouble, sans oublier le paysage, ou l’agronomie, les déchets ou les musées, parmi bien d’autres sujets. Sa curiosité universelle et inassouvie égalait, voire dépassait, celle de son maître Bachelard.

Montrer comment Dagognet a illustré l’épistémologie « à la française », et l’a radicalement transformée en la faisant sortir de ses cadres traditionnels, tel est l’enjeu de ce recueil, issu d’un colloque en hommage à François Dagognet qui s’est tenu à l’Institut d’histoire et philosophie des sciences et des techniques de Paris 1, qu’il a un temps dirigé.

Vingt-quatre auteurs, français et étrangers, de diverses générations et spécialités, font découvrir et discutent les positions de ce philosophe infatigable sur un large éventail de champs scientifiques et techniques : philosophie des sciences, biologie, médecine, neurologie, pharmacie, sciences de la terre, chimie, écologie, théorie des formes, informatique, art, droit et philosophie sociale.

Sous la direction de Bernadette Bensaude-VincentJean-François BraunsteinJean Gayon (1949-2018), professeurs de philosophie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Avec des contributions de Christian Bange, Bernadette Bensaude-Vincent, Jean-François Braunstein, Georges Chapouthier, Gérard Chazal, Cristina Chimisso, Jean-Marc Drouin, Sébastien Dutreuil, Anne Fagot-Largeault, Jean Gayon, Xavier Guchet, Jeanne Guien, Quentin Hardy, Cyrille Harpet, Evan Hepler-Smith, Pierre de Jouvancourt, Laurent Loison, Kieran Lyons, Daniel Parocchia, Annie Petit, Philippe Petit, Emmanuel Picavet, Bertrand Saint-Sernin, Jonathan Simon, Dominique Thouvenin.